12/04/2018

« En quêtes d’archives. Bricolages méthodologiques en terrains médiatiques », sous la direction de Sarah Lécossais & Nelly Quemener (Ina Editions, 2018).
 

Que reste-t-il du web ? De quels documents télévisuels disposons-nous ? Dans cet ouvrage inédit à paraître dans la collection Médias & Humanités, deux chercheuses nous plongent dans les coulisses du travail de recherche sur et dans les archives audiovisuelles.

Comment analyser des archives incomplètes ? Comment faire sans les données perdues ? Au travers d’une multitude de récits rétrospectifs et de regards réflexifs, cet ouvrage donne à voir les pratiques quotidiennes déployées par les chercheur·e·s.

Les 21 contributions ouvrent un espace d’exposition des méthodes et « bricolages » développés pour pallier notamment l’incomplétude des sources, tout en retraçant l’histoire et les évolutions des techniques d’archivages, des moyens de sauvegarde des données développés au sein des institutions de dépôt légal, des entreprises commerciales, et par les chercheur·e·s eux/elles-mêmes.

Radio, télévision, minitel, internet, presse papier, presse numérisée, jeux vidéo : les techniques et les temporalités d’archivage de l’ensemble des médias sont abordées par cet ouvrage, qui dessine les manières par lesquelles les documents et données sont constitués en traces intelligibles et exploitables pour l’analyse. Surtout, les auteur·e·s se proposent de baliser le terrain et de fournir des repères à celles et ceux qui souhaiteraient s’engager dans l’étude de ces archives en ayant un aperçu des enjeux spécifiques à l’audiovisuel et au web.

A propos des auteures

Sarah Lécossais est maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’Université Paris 13 et membre du LabSIC. Son travail de thèse « Chroniques d’une maternité hégémonique. Identités féminines, représentations des mères et genre de la parentalité dans les séries télévisées familiales françaises (1992-2012) » porte sur les représentations de la parentalité au prisme du genre dans les séries télévisées et a été récompensé par le prix de thèse en études de genre de la ville de Paris.

Nelly Quemener est maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 et membre de l’IRMECCEN. Elle se penche dans son travail sur les problématiques du genre, de la classe et de la race dans les représentations médiatiques. Elle est notamment l’auteure de l’ouvrage Le pouvoir de l’humour. Politiques des représentations dans les médias en France (2014).

Retrouvez aussi les dernières publications de l’Ina : http://bit.ly/2wTeCq6

Retrouvez toutes les informations sur notre compte Twitter @Ina_audiovisuel