12/04/2018

​« Il fallait bien vivre… les collaborateurs dans la fiction télévisée », d’Elsa Marty (Ina Editions, 2018).

Comment la télévision contribue-t-elle à construire notre mémoire de la collaboration ? Une approche originale des enjeux mémoriels liés à la Seconde Guerre mondiale par une auteure récompensée du Prix d’Encouragement de l’Inathèque 2015, à paraître dans la collection Etudes & Controverses de l’Ina.

Au-delà de l’analyse d’un genre à succès – la fiction de prime time –, Elsa Marty interroge la construction du rapport d’une société à son passé. De la production à la réception de téléfilms mettant en scène des « collabos », diffusés entre 1987 et 2009, l’ouvrage révèle l’ambition d’une télévision qui veut émouvoir mais aussi faire réfléchir les Français.

Figure vilipendée du XXe siècle, symbole de la dimension honteuse des années d’Occupation, le collaborateur incarne l’une des blessures mémorielles de la Seconde Guerre mondiale.

Son intervention dans les fictions du petit écran est multiforme : hauts fonctionnaires et grands noms de la collaboration, miliciens ou petites mains de l’administration, femme tondue à la Libération pour s’être compromise avec l’ennemi…

Les « collabos » télévisuels endossent une palette de comportements reflétant l’étendue des modes de compromission sous l’Occupation, de la collaboration d’Etat jusqu’aux formes plus individuelles d’accommodation.

Si les stéréotypes collent à la peau de ces personnages, les scénaristes, réalisateurs et producteurs ont aussi à cœur de proposer des lectures nuancées et parfois renouvelées de la collaboration. Actualité des procès fortement médiatisés de la seconde épuration, politiques mémorielles et héritages personnels conditionnent la création et la réception de ces œuvres proposées largement diffusées.

A propos de l’auteure

Elsa Marty est diplômée de deux licences en Histoire de l’art (Paris I-Sorbonne et Ecole du Louvre), ainsi que d’un Master en Histoire et audiovisuel (Paris I-Sorbonne). Sa recherche a été récompensée par le prix d’encouragement de l’Inathèque 2015. Documentaliste multimédia depuis quatre ans, elle s’intéresse tout particulièrement aux documentaires historiques et aux enjeux mémoriels liés aux grands conflits du XXe siècle.

Retrouvez les dernières publications de l’Ina : http://bit.ly/2wTeCq6

Retrouvez toutes les informations sur notre compte Twitter @Ina_audiovisuel