​L’Ina rend hommage à John Malkovich, président du jury du 10e Festival du film francophone d’Angoulême

Laurent Vallet, Président-directeur général de l’Institut national de l’audiovisuel (Ina) a remis, ce dimanche 27 août, la Distinction numérique de l’Ina à John Malkovich, président du jury du Festival du Film francophone d’Angoulême, en présence de Françoise Nyssen, Ministre de la culture et de la communication et de l’ensemble des membres du jury. L’acteur américain francophone et francophile, touché par cette distinction, a pu replonger dans l’ensemble de son patrimoine audiovisuel français riche de 100 documents TV et radio.

Cette distinction prend la forme d’une tablette numérique regroupant 30 ans d’archives. Elle témoigne d’un talent d’acteur immense aux multiples facettes. Au fil des 30 ans d’archives, c’est l’acteur et le réalisateur mais aussi l’homme de théâtre, l’amateur de littérature et le styliste qui se livre en grande partie en français pour notre plus grand plaisir.

« John Malkovich, vous êtes le plus francophile des acteurs américains, une sorte d’incarnation de ce que l’on pourrait malicieusement appeler “l’exception culturelle américaine” ! Avec le Festival du film francophone d’Angoulême, vous êtes l’autre preuve vivante que francophonie et cinéphilie constituent le plus heureux des pléonasmes », a déclaré Laurent Vallet, Président-directeur général de l’Ina.
John Malkovich intrigue et séduit ! Dans la tablette de John Malkovich, on retrouve :

  • La première apparition de John Malkovich à la télévision dans l’émission « Lunettes noires pour nuits blanches » présentée par Thierry Ardisson. John Malkovich s’y auto-interviewe.
  • De longs entretiens au sujet de ses films mais aussi sur sa personnalité et son intimité. Notamment, Bernard Pivot l’avait rejoint dans sa maison dans le Lubéron et Catherine Ceylac au théâtre Marigny où il présentait une pièce de théâtre pour la première fois en France, Hysteria.
  • Des interviews dans diverses émissions de télévision (« On a tout essayé », « On n’est pas couché », « ce soir où jamais », « Double je », « Campus », « Comme au Cinéma », « Cinéma cinémas », « Etoile Palace », « Thé ou café », etc.) et de radio (« Eclectik », « Le grand entretien », « Inter treize quatorze », etc.)
  • Un oeil indiscret dans des tournages de film et des journées de promotion de films
  •  En 2008, John Malkovich recevait le Molière de la mise en scène pour la pièce Good Canary
  •  Et bien d’autres encore

La Distinction Numérique a été créée par l’Ina afin de rendre hommage aux personnalités qui participent à l’enrichissement du patrimoine audiovisuel, numérique et culturel français.

Ils ont reçu la Distinction Numérique de l’Ina
Robert De Niro, le 14 mai 2011 – Gérard Depardieu, le 9 octobre 2011 – Jacques Chancel, le 24 novembre 2011 – Juliette Gréco, le 7 mars 2012 – Nanni Moretti, le 25 mai 2012 – Catherine Ringer, le 26 novembre 2012 – Michel Drucker, le 13 décembre 2012 – Steven Spielberg, le 18 mai 2013 – Bernard Hinault, le 27 juillet 2013 – Serge Lama, le 25 novembre 2013 – Line Renaud, le 28 décembre 2013 – Gilles Jacob, le 19 mai 2014 – Quincy Jones, le 3 juillet 2014 – Louis Schweitzer, le 17 octobre 2014 – Jean-Michel Jarre, le 16 décembre 2014 – Isabella Rosselini, le 23 mai 2015 – Michel Polnareff, le 20 juin 2015 – Sylvie Guillem, le 29 juin 2015 – Jean-Paul Belmondo, le 13 octobre 2015 – William Leymergie, le 8 novembre 2015 – Aurore Clément, le 19 mars 2016 – Renaud, le 10 avril 2016 – Claudia Cardinale, le 23 mai 2017.