De Charlie Hebdo au Bataclan : À l’occasion des commémorations des attentats de janvier, l’INA examine le traitement médiatique de ces événements sur les principales chaînes de télévision françaises.
 

Une majorité de Français citent spontanément les attaques de novembre 2015 parmi les attentats terroristes les plus marquants depuis l’an 2000, loin devant les attentats de janvier (CREDOC, novembre 2018). L’une des hypothèses avancées pour expliquer ce décalage est la « surmédiatisation » dont l’attaque du Bataclan aurait fait l’objet. L’INA a examiné cette proposition, chiffres à l’appui.
 
Cette analyse vient compléter l’étude menée en 2016 sur la médiatisation télévisuelle des attentats de novembre 2015, en proposant un bilan de la couverture médiatique accordée par les chaînes hertziennes historiques (TF1, France 2, France 3, France 5, Canal+, M6 et Arte) aux attentats qui se sont déroulés du 7 au 9 janvier 2015, sur la semaine qui a suivi les événements (du mercredi 7 au mardi 13 janvier). Elle comptabilise, comme la précédente, la part d’antenne accordée aux attentats en fonction des genres de programmes, analyse les bouleversements de grilles opérés par les chaînes, et établit le profil des personnalités invitées sur les plateaux pour parler des attaques terroristes.
 
>> En volume horaire : la même mobilisation médiatique
 
L’intensité de la médiatisation apparaît similaire en janvier et en novembre 2015 (163 heures de programmes (soit 14 %) dans la semaine qui suit les attentats)
France 2 est la chaîne qui a le plus parlé des attentats (aussi bien en janvier qu’en novembre 2015)
Comme en novembre, les attentats ont occupé la quasi-intégralité (94 %) des sujets de JT du soir.
 
>> Les formes de médiatisation sont différentes :
 
En janvier 2015, celle-ci est principalement passée par les JT (73h contre 57 en novembre 2015)
En novembre 2015, les chaînes de TV ont privilégié les émissions spéciales (46h contre 37h en janvier 2015).
 
>> Les attentats de novembre restent plus longtemps à l’antenne
 
En janvier, le volume d’émissions évoquant le terrorisme retombe sous les 16 heures quotidiennes de programmes 8 jours après les faits (c’est-à-dire à partir du 15 janvier), alors que le sujet reste plus longtemps à l’antenne en novembre (il met alors 12 jours à occuper moins de 16 heures par jour). (NB : la semaine précédant l’attaque de Charlie Hebdo, on compte déjà 14h47 consacrées au terrorisme)
                    
>> Top 5 des invités politiques dans la semaine qui suit l’attaque contre Charlie Hebdo (toutes chaînes confondues) :

  1. François Hollande
  2. Manuel Valls
  3. Bernard Cazeneuve
  4. Nicolas Sarkozy
  5. Marine Le Pen

>> Top 5 des invités hors politiques dans la semaine qui suit l’attaque contre Charlie Hebdo (toutes chaînes confondues) :

  1. Patrick Pelloux
  2. Richard Malka
  3. Mohamed Sifaoui
  4. Laurent Joffrin
  5. Hassen Chaighoumi

L’étude sera en ligne lundi 7 janvier et visible via le lien : https://www.inaglobal.fr/television/article/de-charlie-au-bataclan-retour-sur-la-mediatisation-des-attentats-de-2015-10304
 
À propos de cette étude :
Les résultats publiés dans le cadre de cette étude, réalisée sous la supervision de Géraldine Poels, responsable de la valorisation scientifique, ont été obtenus à partir des bases de données de la télévision, constituées par l’INA dans le cadre de sa mission de dépôt légal.
 
 
À propos d’inaglobal.fr :
Né en 2010 et édité par l’Institut national de l’audiovisuel (Ina), inaglobal.fr est le site francophone de référence sur l’évolution des médias.
Il propose, à destination de tous ceux qui réfléchissent, travaillent ou s’intéressent aux médias (professionnels actuels et futurs, chercheurs, public curieux), des réflexions et des mises en perspective sur les enjeux qui traversent les médias à l’heure numérique, dans une perspective française et internationale.
inaglobal.fr s’appuie sur un réseau d’environ 300 auteurs issus du monde académique ou professionnel, sollicités sur la base de leur expertise.