27/06/2018

INALAB 2018 : les 4 lauréats de l’appel à projets de l’INA dédié aux jeunes créateurs vidéo (Youtubeurs, Motionmakers…) dévoilés !

Laurent Vallet, Président-directeur général de l’Institut national de l’audiovisuel (INA), dévoile ce mercredi 27 juin au Sunny Side of the Doc (La Rochelle) les quatre projets lauréats d’INALAB 2018, en présence de leurs auteurs.

Lancé mi-mars par l’INA avec pour double objectif de susciter l’émergence de programmes originaux proposant une appropriation innovante de ses collections et de s’adresser directement aux nouveaux créateurs qui réinventent chaque jour sur leur chaîne les codes et formats audiovisuels, cette deuxième édition d’INALAB, dotée au total de 80 000 euros, offre à ses lauréats une participation au financement et un accompagnement éditorial de leur projet, la mise à disposition de contenus d’archives ainsi qu’une diffusion des programmes issus de ces projets sur les sites et pages de réseaux sociaux édités par l’INA.

Le Comité d’orientation éditoriale de l’INA, présidé par Laurent Vallet et bénéficiant du concours de personnalités issues d’horizons professionnels variésédition, recherche universitaire, cinéma ou médias numériques – a sélectionné quatre lauréats parmi les quinze projets éligibles qui lui ont été soumis.

Ces 4 projets se sont unanimement imposés au Comité par la pertinence de leur recours aux contenus d’archives, leur cohérence éditoriale, leur originalité et leur capacité à toucher une audience élargie et rajeunie.

Les quatre projets lauréats d’INALAB 2018 :

« Ces choses qu’on m’a forcée à faire » de Swann Périssé         youtube.com/user/swannperisse

« Il é-tech une fois » de Philippe Douteau                                   youtube.com/channel/UC9fGM0hhPZU7_XvNERSa7lg

« Virago-INA » d’Aude Gogny-Goubert                                       youtube.com/c/audegg

« INApocalypse » de Benjamin Patinaud                                    youtube.com/user/bolchegeek

« Je félicite chaleureusement les jeunes créateurs lauréats d’INALAB 2018, que l’INA se réjouit de pouvoir accompagner au service du développement de nouvelles formes de création et d’appropriation des archives. La connaissance intime qu’a l’INA de ses propres collections et son expérience inégalée du traitement narratif des archives, jointes à la créativité de jeunes auteurs dont les chaînes réunissent plusieurs dizaines de milliers d’abonnés, favoriseront l’émergence de nouveaux formats de récits en archives, audacieux et propres à séduire les plus jeunes générations, en plein accord avec notre stratégie éditoriale » a souligné Laurent Vallet.

« Les quatre projets lauréats se sont imposés comme les plus innovants et les plus pertinents au regard des critères proposés par notre appel à projets INALAB 2018 : innovants dans les formes d’appropriation des archives, les formats et les modes de diffusion présentés, pertinents quant aux récits et aux modes de narration imaginés. La diversité des genres et des thèmes abordés – documentaire, fiction, humour, histoire, féminisme, pop culture, innovation technologique – répond en tous points à notre stratégie de production, tournée vers la jeune création, la « rééditorialisation » de nos collections d’archives et les nouveaux canaux de distribution numériques » a ajouté Agnès Chauveau, Directrice déléguée à la diffusion et à l’innovation.

Pour en savoir plus : https://institut.ina.fr/actualites/inalab_revelation_des_laureats