« Le Web affectif, une économie numérique des émotions », de Camille Alloing et Julien Pierre (Ina Editions, 2017)

Smiley, emoji, likes… Comment nos émotions deviennent les ressorts d’un « capitalisme numérique affectif » et sont au cœur des stratégies des acteurs du web social ? Une analyse critique et socioéconomique nous est livrée par deux enseignants-chercheurs dans cet ouvrage à paraître dans la collection Études et controverses de l’Ina.

En observant nos interactions sur les réseaux sociaux, Camille Alloing et Julien Pierre dévoilent comment nos émotions se transforment en données informatiques qui viennent alimenter les discours publicitaires et les stratégies de grandes plateformes numériques comme Twitter, Facebook ou Google.

Aimer, cliquer, commenter… Quelle est alors la valeur de nos expressions en ligne ? En exposant nos humeurs sur le web, comment devenons-nous des travailleurs affectifs du « digital labor » ?

Construites sur l’expérience des usagers du web, ces stratégies affectives participent du management dans les entreprises et d’une forme de contrôle social. 

Avec la contribution du sociologue Antonio A.Casilli, auteur de la préface, ces deux enseignants-chercheurs proposent un décryptage technique et une analyse critique d’un nouveau modèle économique, celui du « capitalisme numérique affectif ». Cet ouvrage  interroge le Web en surface et en profondeur  pour nous inviter à prendre conscience des rapports de force qu’induisent les nouveaux usages.    

À propos des auteurs

Camille Alloing est enseignant-chercheur, maître de conférences en Sciences de l’information et de la communication à l’IAE de l’Université de Poitiers, spécialiste des questions de traitement de l’information numérique. Il est l’auteur du blog de référence CaddE-Réputation.

Julien Pierre est enseignant-chercheur, associé à l’Audencia Business School, à la croisée de l’innovation et du numérique.

Retrouvez un résumé de l’ouvrage en vidéo : http://bit.ly/2fCzqM7      

Ainsi que les bonnes feuilles de l’ouvrage sur inaglobal.fr : http://bit.ly/2xw9FTX

Et les dernières publications de l’Ina : http://bit.ly/2wTeCq6