13/10/2015

L’Ina célèbre Jean-Paul Belmondo

Laurent Vallet, Président-directeur général de l’Ina, remettra à Lyon mardi 13 octobre au soir la Distinction Numérique de l’Ina à Jean-Paul Belmondo, qui pourra ainsi redécouvrir sur une tablette son « patrimoine audiovisuel », riche de plus de 54 heures de documents sonores et visuels.

« Par cette Distinction Numérique, l’INA salue l’immense carrière de Jean-Paul Belmondo. Compilation de 370 archives télévisées, radio et photographiques, elle témoigne d’un talent d’acteur extraordinaire, reconnu en France et dans le monde entier depuis près de 60 ans », déclare Laurent Vallet.

Parmi les pépites télévisuelles qui composent sa Distinction Numérique, Jean-Paul Belmondo retrouvera notamment son premier passage télévisé du 4 février 1957 aux côtés de Jean Marais dans l’émission « Trentesix chandelles » ainsi qu’un fonds photos exceptionnel et inédit. Au fil de 58 ans d’archives (1957-2015), c’est Bébel le comédien, le sportif et le cascadeur, mais aussi le fils et le père qui s’exprime à travers interviews, tournages de films, pièces de théâtre ou réunions familiales.

La Distinction Numérique a été créée par l’Ina afin de rendre hommage aux personnalités qui participent à l’enrichissement du patrimoine audiovisuel et culturel français.

Jean-Paul Belmondo est actuellement l’invité exceptionnel du Festival Lumière, accompagné de son fils Paul qui lui consacre le documentaire Belmondo par Belmondo.

Ils ont reçu la Distinction Numérique de l’Ina
Robert De Niro, le 14 mai 2011 – Gérard Depardieu, le 9 octobre 2011 – Jacques Chancel, le 24 novembre 2011 – Juliette Gréco, le 7 mars 2012 – Nanni Moretti, le 25 mai 2012 – Catherine Ringer, le 26 novembre 2012 – Michel Drucker, le 13 décembre 2012 – Steven Spielberg, le 18 mai 2013 – Bernard Hinault, le 27 juillet 2013 – Serge Lama, le 25 novembre 2013 – Line Renaud, le 28 décembre 2013 – Gilles Jacob, le 19 mai 2014 – Quincy Jones, le 3 juillet 2014 – Louis Schweitzer, le 17 octobre 2014 – Jean-Michel Jarre, le 16 décembre 2014 – Michel Polnareff, le 20 juin 2015