26/02/2019

 
Du mobile learning pour les professionnels de l’audiovisuel : LAFAAAC et l’INA s’allient pour développer en Afrique
la formation en ligne aux métiers de l’audiovisuel

A la veille du cinquantenaire du Fespaco, LAFAAAC (l’Académie franco-anglophone des arts audiovisuels et du cinéma) et l’Institut national de l’audiovisuel (INA) signent un partenariat pour former les professionnels des médias dans les pays en voie de développement, en pariant sur les innovations pédagogiques permises par le numérique.

LAFAAAC, start-up créée fin 2017, édite une plateforme et des parcours de formation à destination des professionnels de l’audiovisuel des pays en voie de développement, à commencer par l’Afrique subsaharienne. LAFAAAC s’appuie pour cela sur des outils numériques et approches pédagogiques innovantes : apprentissage mixte, mobilisant principalement de la formation sur mobile et du tutorat via des classes virtuelles. Quant à l’INA, outre ses activités de sauvegarde et de valorisation des archives audiovisuelles, de production de contenus pour la télévision et le web, il est l’un des premiers centres européens de la formation aux métiers de l’audiovisuel et du numérique.

Ce partenariat consiste à associer l’expertise pédagogique de l’INA, son réseau de professionnels et son riche catalogue de formations aux métiers de l’audiovisuel et des médias numériques aux savoir-faire de LAFAAAC : la production de parcours de formation en blended learning (apprentissage mixte), leur adaptation en lien avec les besoins et des partenaires locaux, ainsi que leur intégration, distribution et exploitation sur une plateforme digitale, collaborative et multilingue. A moyen terme, ce partenariat permettra de couvrir largement les métiers et compétences de l’audiovisuel (de l’écriture à la post-production, en passant par les métiers, y compris techniques, de la production et de l’exploitation, ainsi que les soft skills et l’entrepreneuriat culturel). 

Pour LAFAAAC, collaborer avec l’INA permet d’accélérer fortement la production de parcours de formation et leur mise en ligne à compter de la rentrée 2019. L’objectif pour LAFAAAC est également de pouvoir proposer une offre de qualité, issue de parcours certifiants, à l’échelle panafricaine, mais aussi d’accompagner la montée en compétences et l’emploi des apprenants, et de contribuer à la structuration des filières professionnelles au Sud. 

Olivier PASCAL, cofondateur et directeur général de LAFAAAC, déclare : « Nous sommes heureux que l’INA partage notre vision et notre ambition. C’est le bon moment pour proposer une telle offre. Le digital learning est sans doute la révolution numérique la plus structurante pour l’Afrique. La pénétration de smartphone est déjà très élevée, la demande de contenus produits localement est immense, et l’offre de formation actuelle ne permet pas de répondre aux besoins ». 

Selon Francois CATALA, cofondateur et directeur de la pédagogie et des partenariats de LAFAAAC « Un enseignement en ligne intelligent, inclusif et engageant permettra de former les millions de professionnels dont le continent a besoin pour prendre en main son développement. Avec l’INA, nous travaillons aussi avec les écoles, centres de formation et groupes média en Afrique dans une logique de partenariat et non de substitution, afin, concrètement, de compléter et enrichir les dispositifs de formation existants, de les rendre plus accessibles ».

Pour Alain ROCCA, directeur délégué à l’Enseignement, à la Formation et au Conseil à l’INA « En s’associant à LAFAAAC, l’INA poursuit sa stratégie d’innovation en matière de digital learning, de développement à l’international et d’ouverture à des nouveaux marchés. Pour l’Institut, il s’agit également d’un levier moderne supplémentaire pour contribuer au rayonnement international de son expertise en matière d’audiovisuel et de numérique ».
Le teaser du parcours « Radio – Ecrire pour la radio » 

A propos de LAFAAAC
LAFAAAC, créée fin 2017, édite des parcours de formation aux métiers de l’audiovisuel (TV, radio, cinéma, web ; fiction, entertainment et information), en misant sur les innovations qu’apporte le numérique dans la formation. Les parcours de formation sont accessibles sur une application mobile dédiée (accessible hors connexion, pré-requis pour l’Afrique), complétés par des sessions de classes virtuelles avec des travaux tutorés, pour s’exercer. Son premier marché est l’Afrique sub-saharienne, francophone et anglophone. LAFAAAC s’adresse à des clients à la fois BtoB (groupes médias en Afrique qui développent une politique de formation) et BtoC : soit près de 2 millions d’apprenants, dont les nouvelles générations de professionnels, agiles, adeptes du Do It Yourself et de l’autoformation en ligne. 

A propos de l’INA
Entreprise publique audiovisuelle et numérique, l’INA collecte, sauvegarde et transmet le patrimoine audiovisuel français (TV, radio et web).
L’INA intervient sur toute la chaîne de traitement de l’archive, de la préservation à la restauration, de l’éditorialisation à la valorisation, dans une démarche d’innovation tournée vers les usages.
Producteur de  documentaires pour la télévision et le web, l’INA encourage l’émergence de nouvelles formes d’écriture et de productions audiovisuelles et numériques (en lançant l’appel à projet INALab, en réalisant des modules de décryptage de l’actualité pour la chaîne franceinfo, en participant à des événements et des spectacles culturels, audiovisuels et numériques).
L’Institut est l’un des premiers centres de formation initiale et continue aux métiers de l’audiovisuel et des nouveaux médias et s’affirme comme un laboratoire de recherche et d’expérimentation.