Desproges, une plume dans le culte

A l’occasion des 30 ans de sa disparition, France 5 propose un documentaire inédit.

Pierre Desproges est décédé des suites d’un cancer le 18 avril 1988 à 18 heures. Si Desproges « bouge encore » comme dirait sa fille Perrine, c’est qu’il fut le plus littéraire des humoristes.

Si l’on veut comprendre comment Pierre est devenu Desproges, il faut se pencher (par-dessus son épaule) sur son goût de l’écriture et son talent de plume. A coups de saillies verbales, d’aphorismes dévastateurs, de digressions sauvages et d’imparfaits du subjectif, Desproges a composé des chroniques, des textes de scène, des réquisitoires, des flagrants délires, des minutes nécessaires, un roman, des chansons… A ce jour, il a vendu plus de 4 millions de livres. Chez Desproges l’écriture est une arme au moyen de laquelle il dézingue les imbéciles, les notables, les corporations, la mort, le cancer, l’hypocrisie… « La langue, disait-il, est la seule chose que je respecte. »

Laissant une large place à la parole de Pierre Desproges à travers les images d’archives, le film s’appuie sur des documents rares ou inédits et sur le témoignage de proches qui se sont peu ou pas exprimés : sa fille Perrine, Jérôme Garcin, critique littéraire ; Serge Moati, ancien directeur des programmes de FR3 ; Claude Villers, producteur à France Inter ;  Jean-Pierre Moreau, ancien attaché du Théâtre de la Gaité ; Philippe Jaenada, écrivain, Annette Kahn, Madeleine Loisel et Francis Schull, anciens journalistes à l’Aurore et amis de jeunesse.

Inspiré du livre de Perrine Desproges et Cécile Thomas, Desproges par Desproges, éd. du Courroux

Durée : 52 minutes
Réalisation : Christophe Duchiron
Auteurs : Perrine Desproges, Christophe Duchiron, Cécile Thomas
Une coproduction INA /PMP productions avec la participation de France Télévisions – 2018