Exclusif ! Les vinyles de Ferré et de Brel sont en prévente sur Diggers Factory.

L’Institut national de l’audiovisuel (Ina) enrichit sa collection « 33 tours avec l’Ina » avec deux disques vinyles exceptionnels.

Leo Ferré – Récital, 1961 et Gala d’Antibes Juan-les-Pins, 1962
Au début des années 60, Léo Ferré quitte les cabarets où il chantait seul au piano pour les scènes du music-hall. Là, debout derrière le micro, son style gagne en puissance. Il continue de chanter le Paris des amoureux, populaire, noctambule et marginal. « Ses chansons chaloupent entre jazz et java », selon la formule de Yann Plougastel, ou nous entraînent dans une valse, comme avec cette chanson inédite, Paris-Taxi. Mais c’est aussi la période où Léo Ferré chante les poètes : Apollinaire, Baudelaire, Verlaine, ici Rutebeuf et Aragon, qu’il met en musique comme « sous la dictée, et la dictée vient d’ailleurs ».
 
Edition limitée, pressée et numérotée à 500 exemplaires : disponible uniquement en pré-commande sur diggersfactory.com jusqu’au 5 décembre. Prix de vente 20 euros
 
Jacques Brel – Cabarets (1954/1956) et Concert à l’Alhambra (1962)
Premiers enregistrements radiophoniques des prestations de Jacques Brel dans trois cabarets mythiques (Chez Geneviève, Chez Gilles et à l’Échelle de Jacob, entre 1954 et 1956). Accompagné de sa seule guitare, le nouveau venu à Paris nous livre avec l’assurance d’une future vedette ses premières compositions (dont son premier succès, Quand on n’a que l’amour, enregistré ici plusieurs mois avant son édition en 45 tours).
La seconde face propose un récital en public de Jacques Brel, enregistré pour l’émission « Discoparade » à l’Alhambra en 1962. Loin des débuts confidentiels, accompagné d’un piano et d’un ensemble de cordes, l’artiste, ovationné, y interprète Les Bourgeois, Marieke, La Valse à mille temps ou encore Ne me quitte pas.
 
Edition limitée, pressée et numérotée à 500 exemplaires : disponible uniquement en pré-commande sur diggersfactory.com jusqu’au 5 décembre. Prix de vente 20 euros
 
Collection « 33 tours avec l’Ina »
L’Ina s’est associé à Diggers factory, une plateforme communautaire de pressage de vinyles à la demande, pour éditer des pépites conservées dans ses fonds. La collection « 33 tours avec l’Ina » c’est la promesse de disques vinyles exclusifs, en édition limitée et numérotée pour une expérience unique. Retrouvez les premiers titres de la collection, Dalida, Ray Charles et Barbara dans les points de ventes spécialisées et sur https://boutique.ina.fr/.