06/06/2017

Télé-travailler à l’Ina : une nouvelle organisation du travail au service de la transformation numérique de l’entreprise

L’accord sur le télétravail, signé en novembre 2016 et expérimenté depuis 4 mois par un panel de 65 salariés, constitue pour l’Ina une étape majeure dans la démarche d’innovation sociale qui est au cœur du projet d’entreprise issu de son quatrième contrat d’objectifs et de moyens (COM 4).

Après quatre mois d’expérimentation, les télétravailleurs du panel-test se déclarent satisfaits du dispositif. Un déploiement progressif et ambitieux est prévu : 200 salariés fin 2017, puis 400 fin 2018 – soit près de la moitié des collaborateurs de l’Ina – télé-travailleront au moins une journée par semaine !

L’accord de novembre 2016 vise à développer de nouveaux modes d’organisation, plus simples et plus agiles, à l’heure de la transformation numérique de l’InstitutEn améliorant la qualité de vie au travail de ses salariés, en limitant les temps de transport, il permet à l’Ina de renforcer son engagement en faveur de la responsabilité sociale et du développement durable.

Il facilite également la préservation du lien professionnel pour les salariés devant faire face, de façon temporaire ou permanente, à des difficultés particulières reconnues comme telles par la Médecine du travail et s’inscrit ainsi dans une politique de prévention des risques et de maintien dans l’emploi.

Enfin, l’accord sur le télétravail permettra d’accompagner la réalisation du projet immobilier de l’établissement, en autorisant, pendant certaines phases critiques de travaux, les salariés concernés à travailler depuis leur domicile.

Signé pour une durée de deux ans par les trois organisations syndicales représentatives de l’Ina (CFDT, CGT, FO), cet accord est l’aboutissement d’un processus d’échanges particulièrement constructif initié dès 2015. Les résultats de la période-test qui vient de s’achever apparaissent extrêmement positifs, tant du point de vue des télétravailleurs que de celui de leurs managers et permettent donc de poursuivre le déploiement du dispositif mis en place depuis 4 mois à titre expérimental.

*     *

*

« Avec le déploiement progressif de l’accord sur le télétravail signé fin 2016, l’Ina franchit une étape importante dans la nécessaire transformation de ses modes de travail à l’ère digitale. Le dispositif mis en place, qui répond au double impératif de compétitivité et de modernisation de l’Institut, impulse en son sein de nouvelles dynamiques d’organisation du travail » a déclaré Laurent Vallet, Président-directeur général de l’Ina.