20/10/2015

Une seconde jeunesse pour « Le Roman de Renart » de Richard Rein

Le 3 novembre, l’Ina propose de faire redécouvrir en DVD l’un des trésors du service animation de l’ORTF : l’adaptation télévisée du « Roman de Renart » de Richard Rein (1974). C’est aussi la première fois que l’Ina éditions propose une série d’animation pour le jeune public.

« LE ROMAN DE RENART » N’EST PAS UN ROMAN

S’inspirant du célèbre recueil de récits médiévaux du XIIe siècle, Richard Rein a fait le choix des marionnettes pour conter les aventures de Renart, ce mauvais animal, espiègle et rusé. Dans « Le Roman de Renart », le monde animal revêt un caractère singulièrement humain. Sous l’affabulation animalière, les hommes sont dépeints dans leur réalité crue et cruelle : c’est avec un humour caustique que se dessine une critique de la société médiévale.

« J’ai cherché à ce que l’image soit plus le moyen d’expression que le verbe. Ce qui me permet de préserver le côté magique de la marionnette. » (Richard Rein)

UNE PROUESSE TECHNIQUE

Tournée en 5 mois, dans les studios des Buttes-Chaumont, cette série est le fruit du travail de nombreux talents.

Richard Stein a su rester fidèle à l’esprit de l’œuvre originale, tout en l’adaptant à un médium plus contemporain. Pour réaliser cette série, le réalisateur s’est largement inspiré des techniques d’animation en volume de Jiri Trnka, un des maîtres du cinéma d’animation tchèque. Les figurines ont été créées par Jacques Schmidt, costumier au Théâtre National Populaire. L’animation des marionnettes instaure un climat hors du temps, accentué par la musique électroacoustique de Bernard Parmegiani, ancien membre du Groupe de Recherche Musicales (GRM) entre 1960 et 1992.

Le 16mm couleur a bénéficié d’une restauration numérique minutieuse. Un étalonnage a été réalisé afin de révéler la richesse des couleurs d’époque. Destinée aussi bien aux enfants qu’à leurs parents, cette édition DVD agrémentée d’un livret inédit, propose de (re)découvrir un classique de la littérature jeunesse.

Disponible à partir du 3 novembre dans tous les points de vente
spécialisés, librairies & librairie jeunesse et en ligne sur boutique.ina.fr
Série de 18 épisodes x 5 min (1h30 de programme) + 1 livret de 12 pages avec un entretien avec le réalisateur et un dossier pédagogique conçu par la BNF.
Prix public conseillé : 19,90 €

ILS ONT PARTICIPÉ AU ROMAN DE RENART

RICHARD REIN : LE RÉALISATEUR
Passionné de cinéma, il exerça milles et un métiers en France et à l’étranger avant de se lancer dans la réalisation. Journaliste de presse écrite, reporter pour la télévision, il réalise ses premiers films au court d’un séjour en Pologne : Les Révoltés (longmétrage) et Des jouets pour le Vietnam, court-métrage qui obtint le prix des journalistes en 1970. Au début des années 70 il est producteur et journaliste avec Pierre Girard d’une magnifique émission sur le cinéma : « Clap sur » diffusée sur France Culture.

JACQUES SCHIMDT : RÉALISATION DES MARIONNETTES
Modéliste de formation, il met à profit ses acquis pour devenir costumier de théâtre. Pendant plus de dix ans il dirigea l’atelier du T.N.P. de Villeurbanne. Grand collaborateur de Patrice Chéreau, il réalisa les costumes d’une trentaine de ses spectacles. Il travailla régulièrement avec des metteurs en scène comme Antoine Bourseiller ou Roger Planchon. Il a reçu le Molière du créateur de costumes en 1988 pour George Dandin (mise en scène de Roger Planchon) et en 1989 pour Hamlet (mise en scène de Patrice Chéreau). Son travail ne se cantonne pas au théâtre puisqu’il collabora avec des réalisateurs de cinéma prestigieux comme Eric Rohmer, Robert Enrico ou Roman Polanski.

BERNARD PARMEGIANI : MUSIQUE ET BRUITAGES
Compositeur français de musique, il compte parmi les pionniers de la musique électroacoustique. Il débute sa carrière en tant qu’ingénieur du son pour la télévision française, puis devient membre en 1959 du groupe de recherches musicales (GRM). Figure historique du GRM qu’il quitta en 1992, il contribua largement à l’élaboration du style « GRMiste ». Il reste célèbre pour des œuvres comme L’OEil écoute (1973), Kaléidophone (1978) ; mais également pour ses compositions pour le cinéma et la télévision.

De grand acteurs ont prêté leur voix aux personnages comme Henri Virlogeux, Alain Cuny ou encore Raymond Bussières